Une question ? Un Renseignement ? Contactez-nous !

05.62.35.06.09

Fondation de la Bastide

août 4, 2014 by Découvrir, Trie-sur-Baïse No Comments

Fondation de la Bastide

D’un contrat de paréage, c’est à dire un contrat pour l’exploitation d’une terre, naît la Bastide de Trie-sur-Baïse en 1323. Trie est une de ces villes qui ont été construites à la fin du XIIIème siècle début XIVème sous le nom de Bastide : Rabastens, Miélan, Mirande, Tournay, Boulogne sur Gesse….

Ce contrat aux allures de pacte entre les futurs habitants de la Bastide, les seigneurs donateurs et le roi fut signé au Château de Duffort, aujourd’hui disparu. Il réunissait donc un représentant du roi, le seigneur de Duffort Bernard de Manas, le seigneur de Puydarrieux Géraud d’Esparros et un représentant de l’abbaye de l’Escaladieu, l’abbé Roger de Mauléon.

Ce contrat a été passé sous l’égide de Jean de Trie, sénéchal de Toulouse. Ce dernier a pu laisser son nom à la ville de Trie car les sénéchaux (les baillis du Midi) étaient devenus très indépendants vis à vis du pouvoir. Jean de Trie avait des fonctions juridiques importantes.

Dans ce contrat, les seigneurs cédaient des lieux malfamés et incultes pour fonder la Bastide. Perdant des terres sans valeur, ils récupéraient par la suite grâce aux droits féodaux une somme d’argent non négligeable qu’ils partageaient avec le roi. Si les avantages d’un tel projet ne font pas de doute pour eux, le plus difficile reste à faire : faire venir les habitants. Eux tiraient avantage de la  » Charte des coutumes  » qui prévoyait l’existence d’une seule classe de citoyens, tous égaux, tous libres : classe qui était de surcroît protégée par l’existence même d’une Bastide. Apparaît également dans cette Charte une certaine humanisation de la justice avec la substitution de l’amende aux châtiments corporels.

Cependant les futurs habitants se voyaient imposer de construire les « monuments » publics, les fortifications et la citadelle de leurs propres deniers. A noter qu’il était aussi prévu que le jour de marché serait le mardi. A Trie, cette habitude subsiste toujours 8 siècles plus tard. Enfin, la chapelle Notre Dame des Neiges qu’on appelait aussi « las Nèus » (les Neiges) fut commencée en 1325. Sa légende est fort originale : nous la découvrirons dans un prochain chapitre.

Ainsi commença l’histoire de notre bastide …

Suite>>>